Archive

Monthly Archives: May 2016

 

Salon photo pour blog

 

La musique de chambre était jouée par les membres de l’Orchestre Symphonique de Chicago (CSO) et de l’Opéra Lyrique : Liba Shacht, Carol Cook, John Sharp

et le tour littéraire à travers la vie et les écrits de Madame de Staël mené par: Isabelle David, Adam Hilevsky et Melisha Mitchell.

 

 

Luigi Boccherini (1743-1906), Sonata for Violin and Cello
Allegretto spirito
Vivace
Grave
Allegro assai

Ludwig van Beethoven (1770-1827), String trio in C moll Opus 9 Nr3
Allegro con spirito
Adagio con espressione
Scherzo, Allegro molto e vivace
Finale, Presto

 

 

une femme d’un autre temps,
une femme dont le nom et le titre évoquent l’aisance et la lignée,
une femme de plume,
une femme de lettres,
une femme de tête – celle qui la tient si bien à Napoléon en personne,
une femme qui transcende les genres,
une femme adulée, courtisée par l’élite intellectuelle de l’époque,
une femme tout court, faite de contradictions, pleine d’émotion, d’une énergie rare,
une femme qu’on aimerait croiser, non sans craintes mais certes tout en admiration….

…enfin une femme sur laquelle vous apprendrez bien plus si vos pas vous mènent vers le salon de l’Alliance vendredi 20 mai à 18h30.

On y fera conversation, comme il fut de coutume au 18e et 19e siècles.
On y écoutera de la musique jouée avec brio.
On y goûtera ensuite quelques mets simples mais raffinés.

Littérature et musique mais aussi histoire, philosophie et politique s’invitent donc à l’Alliance pour une soirée d’exception.

Le Salon

La robe de mamanLe Gala de l’Alliance Française de Chicago s’est tenu samedi 14 mai 2016 avec pour thème « Les Années Folles ». Ce fut un monde d’élégance retrouvé, plein de paillettes, d’aigrettes, de perles pétillantes et de couleurs chamarrées.

La soirée comme de coutume superbement orchestrée, permettra à l’Alliance de lever les fonds nécessaires au succès de sa mission : soit promouvoir au quotidien la langue et la culture françaises, mener des projets culturels de qualité et aussi offrir des cours d’immersion en français aux élèves de Chicago Public Schools (CPS).

Bravo et merci à tous les organisateurs de ce bel évènement!

Une belle semaine culturelle à Chicago avec la venue notamment de l’écrivain français d’origine russe Andréï Makine qui a donné plusieurs entretiens dans les universités de Notre Dame et UIC, dans quelques librairies ainsi qu’à l’Alliance Française.

Mercredi 27 avril l’Alliance Française de Chicago offrait donc une pause déjeuner atypique et littéraire devant une audience subjuguée.

Questionné sur ses pseudonymes, sur le concept d’identité, sur le rôle de l’écriture, du style et de la mémoire, sur l’amour et la beauté, la francité et la russité, enfin sur l’éternité ou l’immortalité, l’auteur s’est prêté au jeu des questions-réponses et nous a fait voyager dans son œuvre, riche de vingt ouvrages (seize sous le nom d’Andreï Makine et quatre sous celui de Gabriel Osmonde).

On retiendra une voix forte aux « r » envoûtants et beaucoup de cohérence, celle d’un homme face à ses écrits et ses idées.

Lire Makine/Osmonde, c’est entrer dans un univers où les mots possèdent des vertus magiques, ils décantent la mémoire, la transfigurent, ils transcendent le temps, l’espace et les cultures, ils préservent la vie dans ses brefs moments d’éternité; enfin et surtout lire Makine, c’est toucher de près l’humain, dans sa fragilité et sa force, dans ses contradictions, sa complexité et aussi sa beauté.

Makine_AF_4